APEK Agriculture Kindia

Accueil > Nos projets > CBE > CBE : le projet continue !

CBE : le projet continue !

vendredi 11 juillet 2014, par Amadou Rouma BARRY, Moise Tamba Manoh

Le projet CBE est en route depuis plus d’un an et demi, et ils sont de plus en plus présents dans les foyers de la basse guinée.

Le CBE est outil de cuisine reconnu pour son efficacité et sa rapidité dans la cuisson des repas de ménage. Il est aussi un outil de gestion financière grâce à son système élaboré pour diminuer la consommation en bois, donc constitue un moyen d’épargne pour tous les ménages qui l’utilisent. Il devient un élément de gestion environnementale dans la mesure où la consommation en bois est déterminée et connu pour chaque cuisson. Les femmes dans les différents points de vente des zones apprécient son usage.

Les VV (vulgarisatrices vendeuses) sont de plus en plus nombreuses et agissent dans leurs localités respectives. L’animation des activités dans les zones permet aux VV d’élargir leur champ d’action et d’avoir la possibilité de toucher d’autant plus de personnes dans sa localité.

« Flash » sur la vulgarisatrice vendeuse de Sangaredi : Fatimatou BALDE.

Sangaredi est une zone minière donc le réchauffement climatique se fait sentir à tous les niveaux. C’est une sous-préfecture de Boké, l’une des grandes villes de la Guinée. Fatimatou BALBE est diplômée mais sans emploi. Elle est une VV qui occupe la quasi-totalité des marchés CBE dans sa localité pour la vente. Elle a développé une stratégie de promotion et de commercialisation de l’outil CBE. Cette stratégie qui permet d’exposer à des lieux précis le CBE, facilite sa popularité. « Les points d’exposition dit-elle, sont aussi une autre forme de faire la promotion des CBE. Les endroits choisis sont bien exposés et au vue des passants dans les rues. Certaines personnes j’avoue, ne connaissent vraiment pas le CBE, mais quand elles voient, elles viennent prendre des renseignements sur ce que c’est. Nous nous saisissons de l’occasion pour en profiter et faire une sensibilisation. C’est aussi bénéfique pour d’autres passants qui, du coup, s’intéressent au CBE. »

Le projet CBE lui a permis d’être fonctionnelle grâce à la vente qu’elle effectue. Elle perçoit des primes de vente selon l’échelle de vente qu’elle effectue. Etant au centre-ville, elle développe aussi des relations avec quelques personnes dans les CR voisines où elle dépose une certaine quantité de CBE à leur portée.

C’est une très bonne VV, très dynamique et engagée, et l’APEK Agriculture compte sur elle pour permettre la pérennisation du projet dans les mois à venir.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.